Côté sport

Le tournoi d’Ultimate

Le vendredi 31 mars matin, nous avons fait un tournoi d’Ultimate entre notre classe et celle de l’autre CM1. Sur un terrain, il faut être 4 par équipe. La finale était entre les Orange et les Jaunes. Ce sont les Jaunes qui ont gagné.

Texte de Noah

L’Ultimate.

WP_20170203_001 WP_20170120_002 WP_20170120_012 WP_20170120_009

L’ultimate est un sport  collectif. Le but du jeu est de marquer des points. Il y a 2 équipes qui s’affrontent.  Pour  lancer le frisbee, il faut se pencher en avant. Il faut attraper le frisbee avec les deux mains. Le « pied-pivot », c’est quand tu ne bouges pas ton corps mais que tu faits des petites feintes autour  de toi. Le matériel : des frisbees, des chasubles, des plots. Les dangers sont de lancer le frisbee sur les camarades de la classe, ou de lancer le frisbee  n’importe où.

Texte de Clément.

L’ultimate est un sport collectif où on se fait des passes en n’ayant un frisbee. Il y a des zones où il faut un coéquipier. Lorsqu’il reçoit le frisbee dans cette zone, le point compte. Le pied pivot : il faut pivoter le pied en arrière sur les côtés ou devant.

Texte de Loucas.

En équipe, on peut être par 5 ou par 4. Le frisbee, on le tient avec les doigts sous le frisbee. On peut l’attraper en crocodile ou à une seule main. Le pied pivot : pour nous aider, il y a un plot pour faire pivoter son pied. Il y a des dangers comme le lancer de travers et le recevoir sur la gorge. Il y a des jeux que l’on fait comme par exemple : on doit le lancer 10 fois sans le faire tomber. Le matériel qu’on utilise, c’est le frisbee.

Texte de Morgiane

Il y a des frisbees et des dossards roses, bleus, verts, orange et rouges. Pour lancer le frisbee, on prend de l’élan et on lance en visant la personne en face. Il est interdit de viser la tête ou de lancer trop fort. Le corps doit être droit et on peut bouger le pied à gauche ou à droite. On peut l’attraper avec une ou deux mains. Des dangers peuvent arriver. Exemple : arriver dans les yeux, la bouche, le nez ou la gorge.

Texte d’Océane.

Les interdictions

On n’a pas le droit de marcher avec le frisbee.

On n’a pas le droit de défendre à moins d’un mètre.

On n’a pas le droit de reprendre le frisbee alors que son équipe le fait tomber.

On n’a pas le droit de toucher ou de chevaucher un adversaire.

Texte de Kylian

Le principe du jeu d’échauffement : Quand on rattrape le frisbee, on marque un point mais si le frisbee tombe parterre il n’y a pas de points.
Le danger est de se prendre un frisbee dans la tête …
Le matériel est : un frisbee, des plots, des maillots de couleur pour les équipes.
Comment rattraper le frisbee ? Nous devons le rattraper comme une bouche de crocodile.

Texte de Savannah

Nous faisons de l’Ultimate avec Vincianne. C’est notre professeur. Le but de l’Ultimate, c’est d’avoir le frisbee et de se le faire passer. On n’a pas le droit de courir sauf si on n’a pas le frisbee. Il y a une ligne et un joueur doit se mettre derrière la ligne. Si une personne de son équipe a le frisbee, il lui fait la passe et il marque.

Texte de Jessim

Dans une équipe, parfois, il y a 5 personnes. Elles doivent marquer le plus de points possibles.
On ne peut pas marcher avec le frisbee. Pour défendre, on ne peut pas défendre à moins d’un mètre.
Quand le frisbee tombe parterre, l’équipe adverse récupère le frisbee. Il y a 2 équipes qui s’affrontent.

Texte de Kylian.

Le principe du jeu est de marquer des points dans l’équipe adverse.
Le frisbee doit être dans la main habituelle du joueur : gaucher ou droitier.
Il est interdit de marcher avec le frisbee.
Il est interdit de défendre à plusieurs joueurs.
Le matériel est le frisbee et des plots.

Texte de Farrell.

Les équipes sont par trois, quatre ou cinq. Lors du lancer, les jambes doivent être écartées et le dos bien droit. On attrape le frisbee avec les deux mains.

Le pied pivot : C’est quand on a le pied droit ou gauche devant et que l’on tourne autour avec l’autre pied.

Il y a deux échauffements. Le premier, c’est courir en avant et courir en arrière au retour. Lors du deuxième, on court en talon-fesse ou genou-poitrine. 

Texte d’Inès.

Le tournoi d’escrime.

On a commencé le jeudi 8 décembre et fini le vendredi 9 décembre. Quand tu es en poule, ça veut dire que tu fais des matchs de qualification. Il y avait 4 ou 5 participants par poule. Gwez était l’arbitre dans les matchs de final. La classe de Mme Cano a eu le premier gagnant et la classe de Mme Laval a eu le deuxième.

Texte de Thomas

Pour le tournoi d’escrime, les équipements étaient attachés à des fils électriques. Les armes étaient le fleuret ou le sabre. Les gagnants étaient Idriss et Morgiane. Nous avons fait plusieurs combats pour les éliminations. Après les deux gagnants ont fait un combat tous les deux. Le sentiment que nous avons eu fut la joie. Nous avons tous regardé les combats.

Texte d’Imane.

Il a des poules. Dans chaque poule, il y a des participants. Il y a des arbitres et des assesseurs durant chaque match. On perd, on est disqualifié des poules. A la huitième de finale, on a commencé avec les sabres branchés avec de l’électricité. Quand on touche une partie du corps, il y a un bouton qui s’allume soit vert soit rouge. Notre classe a gagné.

Texte de Loucas.

Il y a 8 poules. Dans chaque poule, il a 6 joueurs.
L’arbitre doit dire « halte » quand un joueur touche. Les assesseurs doivent suivre le joueur et doivent lever la main.

Texte de Rayan

La poule : c’est pour savoir avec qui on doit combattre.

Les participants ne doivent pas pleurer parce qu’ils ont perdu.

Les assesseurs : ce sont ceux qui restent bien derrière les attaquants. Quand un escrimeur est touché, les assesseurs lèvent la main pour dire qu’il a un point.

Les fleurets ne sont pas électriques.

Les sabres sont électriques.

Texte de Savannah

Quelques scores :
Amélie 5-6 Morgiane
Mélissa 3-2 Maïssa.
En début de final, il y a eu Morgiane 6-5 Idriss.
Pendant les combats, il y avait 4 assesseurs et 2 arbitres.
Nous avons utilisé le fleuret et en final le sabre.
Le deuxième combat fut Sarah 0-1 Samuel ; le 3ème combat Adrano contre Clément.
Le 4ème combat Rayan contre Candice et le 5ème Candice contre Clément.
Le dernier fut entre Morgiane et Candice.

Texte d’Abdel Malik.

L’escrime.

Les assesseurs en escrime.
Les assesseurs aident l’arbitre.
Ils sont à côté des escrimeurs et regardent si les escrimeurs touchent ou se font toucher.
Les assesseurs ne sont pas des arbitres.
Les assesseurs sont derrière l’escrimeur. Si l’escrimeur adverse est droitier, l’assesseur va à droite et si l’escrimeur adverse est gaucher, l’assesseur va à gauche.

Texte de Kylian.

Notre maître d’armes s’appelle Gwez. C’est un professionnel d’escrime. Les armes sont l’épée,  le fleuret et le sabre. L’escrime n’est pas un sport dangereux. C’est un jeu où il faut faire attention à la sécurité. Le vocabulaire : en garde, fendre, marche, retraite. En escrime, il y a beaucoup de politesses. Il faut se serrer la main.

Texte de Clément.

Notre maître d’armes s’appelle Gwez. Les armes que nous utilisons sont : le fleuret, le sabre et l’épée. Le vocabulaire est : en garde, se fendre, marche, halte et retraite. A la fin du cour, on fait un jeux : « Jacques a dit » ou « on fait des combats contre Gwez ».
La sécurité est : garder tout le temps son masque ou quand on l’enlève poser son fleuret.

Texte d’Imane.

L’escrime est un sport de combat. Il y a différentes armes. Comme attaque, il y a le coup droit, la fente. Il y a différentes marches qu’on doit faire comme la retraite : c’est pour reculer. Il y a en garde quand on reste immobile. On fait de l’escrime artistique. Par exemple, on doit se mettre avec quelqu’un de notre choix et après, on a 30 minutes pour inventer une histoire. Après, on se met sur les gradins et les copains passent deux par deux, un groupe après l’autre. La maîtresse nous filme. Notre maîtres d’armes s’appelle Gwez.

Texte de Jessim.

Notre maître d’armes s’appelle Gwez. Il est professionnel. On a appris l’arbitrage. Il y a 2 assesseurs et un arbitre. L’assesseur doit se mettre en face du ventre du joueur. L’arbitre doit se mettre entre les 2 joueurs. Si le joueur le touche, l’assesseur doit dire « halte » et lever la main. Au début du combat, l’arbitre doit dire : « Etes –vous prêt ? » Et après, il dit « aller ! ». On salue l’arbitre au début du combat et à la fin.

Texte de Clément

Notre maître d’armes s’appelle Gwez. Il faut être sage et bien écouter.
Les positions sont la fente et « en garde ».
Nous faisons beaucoup de « Jacques a dit ». Nos armes sont le fleuret, l’épée et le sabre.

Texte de Rayan.

Notre maître d’armes Gwez est un professionnel. Dans l’escrime, les armes sont le fleuret, l’épée et le sabre. Nous, on utilise le fleuret. Au début, on se salue. A la fin, on se serre la main. On a fait un jeu lors du premier cours d’escrime. C’est « Jacques a dit ». On se met un casque avec une veste blanche.

Texte de Loucas.

Le maître d’armes s’appelle Gwez. On utilise trois armes : il y a l’épée, le fleuret et puis le sabre.
Le vocabulaire des positions est : en garde, fendre, marche et retraite.

Texte de Morgiane.

En escrime, on porte un masque et une veste. Il y a 3 armes blanches : le fleuret, l’épée et le sabre. Le contraire de l’arme blanche, c’est l’arme à feu comme le fusil et le pistolet.

Texte de Killian.

A l’escrime, il faut se protéger avec un masque et une veste spéciale. Pour ne pas avoir mal à la jambe, il vaut mieux mettre un survêtement.

Texte de Farell

Notre maître d’arme est Gwez. Il y a plusieurs types d’arme : l’épée, le sabre et le fleuret. Nous, on utilise le fleuret. Le jeudi 3 novembre 2016, avec toute la classe, on a fait de l’escrime artistique (ce sont des petits spectacles). Il y en avait qui étaient rigolos, d’autres moins.

Texte de Noah.

Comme armes, on utilise le fleuret.
Le vocabulaire de l’escrime : pour se mettre en position c’est en garde, on peut se mettre en fendre, on peut marcher, il y a aussi la retraite.

Texte de Morgiane.

Durant le cours d’escrime, c’est Gwez qui nous rappelle les modes de marche et de rompre mais aussi la technique de combat (se fendre).
Mais après, on fait un jeu (« Jacques a dit »)
Ensuite, on va mettre les vestes et les casques.
Puis, on fait des combats par deux.
Après, on est tous contre lui.

Texte de Marin.

Dans l’escrime, il y a des armes : les armes blanches. En escrime, il y a des règles. C’est un sport qui peut- être dangereux si tu ne respectes pas les règles.
Vocabulaire : en garde, fendre, marche, retraite. L’escrime est un jeu sérieux et amusant.
A chaque fois qu’on finit un match, on se sert la main et au début on se salue.

Texte de Maxime.

L’escrime    est   un   sport   de   combat.

Notre    maître    d’armes   GWEZ  nous  apprend  des  techniques    de  combat :

Le  coup   droit, la fente  et  le marche   puis  fente.

Nous  nous  combattons     avec  le  fleuret  (on  a le  droit  de   toucher   la poitrine et    le  dos).

Les    armes   de   combat    sont    le   fleuret,  le   sabre  et    l’épée.

La  sécurité, c’est  de ne  pas enlever  le masque  en   combat.

Comme   jeu  pour s’entraîner, nous  faisons «  un,  deux,  trois  escrime ».

Texte de Lucas.

Notre maître d’armes s’appelle Gwez. Une règle de sécurité est de toujours garder le casque sur le tête.Pour enlever son casque, il faut poser son arme parce que s’il y a une personne derrière, on peut lui faire très mal.La politesse est de saluer son adversaire.On va le saluer au début et à la fin du match.
On va serrer la main de son adversaire à la fin du match.
« Le jacques a dit » est un jeu.

Texte de Savannah

Notre maître d’armes s’appelle Gwez.

Notre arme est  le fleuret et nous avons comme matériel le casque.

Dans l’escrime,  il y a l’esprit d’équipe.

Nous avons fait un  «  Jacques  a dit ».

Le vocabulaire est : «  En garde, la fendre, la marche, la retraite ».

Il y a aussi l’escrime  sportive et  l’escrime de  spectacle.

Texte d’Abdel Malik.

Notre maître d’armes s’appelle Gwez. 

Les règles de politesse sont : je suis poli ; je respecte l’autre ; j’aide l’autre ; je suis attentif.

Il ne faut pas jouer avec le fleuret.

Texte de Thimoté

dscn6192 dscn6195 wp_20161006_009 wp_20161006_011

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.
2 Responses
  1. imane dit :

    J’aime beaucoup l’escrime.

  2. Thimoté dit :

    Demain c’est le tournoi d’escrime. Je suis trop content.

Laisser un commentaire

HTML: You may use these tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(optional)